Le 10 juin 2019 

Le projet « conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie » organise, conjointement avec l'office national du parc culturel de Touat-Gourara-Tidikelt, au bénéfice des associations actives dans le domaine écoculturel et des journalistes de la wilaya d'Adrar,   une formation en biodiversité et en patrimoine culturel du 10 au 12 juin 2019 à Adrar.

Cette formation qui sera dispensée par des spécialistes en écologie, en patrimoine culturel et en communication, a pour objectifs de mettre en réseau les associations afin de mutualiser leurs efforts dans la sensibilisation au patrimoine écoculturel, et d’encourager la prise de conscience et la responsabilité individuelle et collective en matière de gestion des ressources éco-culturelles. Elle vise  également   à constituer un réseau de journalistes dédié à la biodiversité et au patrimoine culturel pour informer et sensibiliser le public aux thématiques liées aux patrimoines naturel et culturel, en adoptant  des messages vulgarisés, plus captivants et plus persuasifs.

Dans ce registre, cette formation permettra également aux journalistes et aux associations écologiques et culturelles de se doter des connaissances additionnelles dans les thématiques liées aux patrimoines naturel et culturel.

La formation s'articulera sur ces principaux axes :

  • Initiation au projet des parcs culturels, le réseau national des parcs culturels, modalités de gestion des offices nationaux des parcs culturels.
  • Initiation à la biodiversité : Biodiversité et interactions Homme et Nature.
  • Patrimoine culturel : notions de bases, cadre réglementaire et modalités pratiques de protection et de valorisation.

En plus du programme commun cité ci-dessus et les travaux pratiques qui seront élaborés par les consultants formateurs, un module sera destiné spécifiquement aux journalistes sur le rôle des médias dans le développement des bonnes pratiques en matière de l'information et de la  communication environnementale et culturelle.  Un autre module sera dédié aux associations sur la communication associative et le rôle du mouvement associatif dans le développement des bonnes pratiques en matière de conservation de la biodiversité et de la valorisation du patrimoine culturel.

Pour rappel, cette session de formation est la troisième en ce genre organisée par le projet "conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie", après celles de l'Ahaggar et de Tassili n'Ajjer en 2018.